1.     La Grange octogonale Adolphe-Gagnon : située dans le Bas-Saint-Laurent, à Saint-Fabien. Cette grange qui date de 1888 est unique en son genre, elle se différencie par son architecture octogonale comme son nom le stipule. Ses planches sont d’un gris pâle à gris foncé magnifique. Cette grange-étable de quatre étages fut transformée en musée en 2009.

Vous pouvez y faire une visite guide pour vous plonger dans la vie d’un agriculteur des années 1900. Vous pouvez aussi participer à différentes activités durant l’année comme des soirées de contes, des vins et fromages et des journées familiales.

2.   La grange-écurie des Prêtres Chaumont : située à Sainte-Anne-des-Plaines et construite au 19e siècle, dans les Basses-Laurentides cette grange-écurie est classée monument historique. Beaucoup plus petite que la grange précédente elle n’en reste pas moins surprenante avec son toit asymétrique et ses planches grises. Elle se trouve à être l’annexe de la maison des Prêtres-Chaumont, elle aussi classée monument historique.

3.   La grange Alexander-Solomon Walbridge: situé en Montérégie, à Saint-Ignace-de-Stanbridge et bâtit en 1882, elle est aussi une grange unique en son genre avec un toit en forme de collerette. Sa forme dodécagonale et ses belles planches de grange rouge,  en fait à mes yeux une des plus belles granges centenaires du Québec. Cette grange possède 2 étages, le premier qui habitait le bétail et un deuxième qui abritait le foin qui était jeté par un trou au sol. La grange Alexander-Solomon détient le titre de la plus ancienne grange polygonale construite au Québec.

4.   La grange circulaire Damase-Amédée-Dufresne : située en Estrie, à Austin, elle a été construite d’après un plan populaire aux États-Unis en 1907.  Elle se distingue de ses consoeurs par sa forme circulaire, sa construction entièrement en bois de couleur gris et blanc, ses trois étages et son toit en forme de cône brisé. C’est surprenant de penser au fait qu’à cette époque on construisait des bâtiments en rond pour empêcher le diable de se cacher dans les coins. Un clin d’oeil à notre culture religieuse d’autrefois, aujourd’hui oublié.

5.     La grange Lajoie : Elle est située dans Charlevoix, à Saint-Urbain et a été construite dans la deuxième moitié du 19e siècle. Elle possède un toit de chaume. Une technique ancienne de construction utilisée sous le Régime français, mais  également après la conquête. Elle possède de sublimes planches brunes et grises et a été bâtît pièce sur pièce. Son toit à deux versants assez standard ressemble plus aux autres granges du Québec que les autres granges de ce palmarès.

Plancher Solū lève son chapeau aux municipalités qui ont opté pour protéger ces monuments historiques. Celle-ci fût entièrement restaurée, mais ce n’est pas toutes les granges du Québec qui ont cette chance. Nous croyons aussi que tant qu’à détruire ces bâtiments d’autrefois, il vaut mieux les récupérer et offrir aux gens du monde entier de pouvoir profiter de cette belle planche à l’intérieur de leur foyer.